Peau déshydratée : la peau « de crocodile »

Sommaire

La peau de crocodile est à la fois une peau sèche et déshydratée. Elle présente des stries blanchâtres, voire des écailles, et desquame beaucoup. Elle peut également être le siège d'irritations et d'inflammation, phénomènes caractéristiques de ce type de peau. Inconfortable, rêche au toucher, la peau de crocodile est avant tout un épiderme en souffrance, ce qui se traduit par son amincissement et sa fragilisation. On vous dit tout à ce sujet dans cet article !

Peau « de crocodile » ou déshydratée : caractéristiques d'une peau sèche

Une peau sèche est une peau qui manque de lipides, c'est-à-dire de gras. De ce fait, l'eau contenue dans le derme (couche de la peau) s'évapore beaucoup plus facilement puisque la barrière, le ciment lipidique, composé de céramides, de cholestérol et d'acides gras est de moindre qualité. La peau est plus fine, ses pores sont resserrés, elle manque souvent de confort et les rides sont beaucoup plus visibles.

Les deux types de peau « de crocodile » ou déshydratée

Même si leurs caractéristiques sont semblables, il convient de distinguer deux types de peaux sèches.

Peaux sèches dites pathologiques

Elles concernent 2 à 5 % de la population mondiale, ce sont les dermatites atopiques, les eczémas, le psoriasis.

Elles peuvent occasionner non seulement de l'inconfort à la fois psychologique et physique mais aussi des douleurs parfois insoutenables quand la peau se crevasse (notamment au niveau des mains et des pieds). Un suivi médical est alors nécessaire.

Peaux sèches physiologiques

Les peaux sèches physiologiques sont constitutives et génétiques, elles ne relèvent pas d'un suivi médical mais nécessitent des soins particuliers pour pallier le manque de lipides sécrétés par les glandes sébacées.

Les peaux sèches manquent de corps gras, ce qui entraîne souvent une déshydratation cutanée : la peau sera alors sèche et déshydratée.

Les bons gestes à adopter en cas de peau déshydratée

Il est nécessaire de nourrir la peau à l'aide de produits dont la composition riche en lipides (beurre de karité, huiles végétales...) va aider la peau à retrouver un équilibre.

Pour une peau fine et irritable

Dans ce cas :

  • Il convient de la nettoyer de préférence à l'aide d'un lait ou d'une huile démaquillante puis de passer un coton imbibé d'un hydrolat ou d'eau florale (lavande, rose de damas, rose musquée...).
  • Le nettoyage sera suivi de la pose d'une crème à base de vitamines, céramides et acides gras afin de reconstruire la barrière cutanée et retenir l'eau. Les céramides sont des molécules huileuses jouant un rôle important dans la rétention d'eau par la peau, ils auraient de plus, un rôle d'inhibiteur dans la dégradation du collagène et de l'élastine de la peau (éléments fondamentaux de la souplesse de la peau). Cette crème est à la fois nourrissante et hydratante.
  • On peut également ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles à la crème qui renforceront son action, telles que la lavande vraie, la matricaire, l'hélichryse ou l'ylang-ylang.
  • On peut également combiner des huiles essentielles (HE) et des huiles végétales (HV) pour une action à la fois anti-inflammatoire et cicatrisante (pensez à bien agiter les flacons avant de les utiliser).
    • En cas de cicatrisation difficile, on peut notamment mélanger, dans un flacon de 20 ml, 8 gouttes d'HE d'hélichryse italienne, 6 gouttes d'HE de menthe verte (Mentha spicata (L.)/feuilles) ou d'HE de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus/feuilles et rameaux), 6 gouttes d'HE d'encens (Boswellia carterii/résine) et compléter par 5 ml d'HV de bourrache, 5 ml d'HV de chanvre et terminer par de l'HV d'argan ou de sésame. Ce mélange est à appliquer 2 à 3 fois par jour pendant environ 6 semaines en le faisant bien pénétrer.
    • En cas de douleurs, on privilégiera cette préparation qui exerce une action à la fois cicatrisante et antalgique sur une peau sèche : dans un flacon de 20 ml mélangez 6 gouttes d'HE de lavande fine, 8 gouttes d'HE de menthe verte, 6 gouttes d'HE de ciste ladanifère ou d'HE de palmarosa, complétez par 5 ml d'HV de rose musquée ou d'HV de chanvre, 5 ml d'HV de jojoba (cire liquide) et par de l'HV de sésame ou d'argan. Ce mélange est à appliquer 2 à 3 fois par jour pendant 3 à 4 semaines en le faisant bien pénétrer.

Pour une peau épaisse et rugueuse

Ici, il est possible de faire un gommage doux que l'on pratiquera à l'aide de ses mains et non pas d'un gant trop irritant (les gommages seront espacés d'environ 3 semaines) puis de poser un masque hydratant. Pour la nuit, une crème nourrissante pourra être utilisée.

Pour faire un gommage des pieds, vous pouvez réaliser votre propre préparation avec 2 cuillerées d'argile jaune, une cuillerée à soupe de poudre d'amande (ou de noix de coco) et de l'hydrolat de géranium rajouté progressivement jusqu'à obtenir une pâte. Cette préparation est à appliquer aussitôt en couche épaisse en réalisant un massage doux. Rincez ensuite à l'eau tiède et éliminez les dernières impuretés avec un coton imbibé d'hydrolat de géranium.

Entretien d'une peau déshydratée

La toilette

Pour la toilette du corps, on préfèrera un savon surgras au savon classique qui altère le film hydrolipidique. Il s'agit d'un savon enrichi en agents nutritifs qui permet de nettoyer la peau sans la dessécher. Il protège et répare le film hydrolipidique. Un lait ou une huile hydratante complèteront la toilette du corps.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Douche ou bain ?

On privilégiera la douche pas trop chaude aux bains qui peuvent être plus agressifs pour la peau. La peau doit être chouchoutée et pour cela, son essuyage à la sortie de la douche s'effectuera de préférence par tamponnements plutôt que par frictions. De nombreux produits sont disponibles en pharmacies ou parapharmacies, vous pouvez aussi fabriquer votre propre soin. Pour cela, vous pouvez trouver des recettes dans des livres spécialisés.

Hygiène alimentaire

Sur le plan alimentaire, il est nécessaire de consommer fruits et légumes de façon régulière et quotidienne car ils sont naturellement riches en eau et en vitamines. De plus, il peut être intéressant d'utiliser et de varier les huiles dans votre alimentation (colza, olive, noix, pépin de raisin...) pour leur richesse en acides gras.

En cas de peau très sèche, des cures de compléments alimentaires (onagre, bourrache, poissons des mers froides...) peuvent être aidantes. Dans tous les cas, il est indispensable de bien s'hydrater sur un plan général et de boire environ 1,5 litre d'eau par jour.

Peau « de crocodile » ou déshydratée : les gestes à éviter

Les bains en piscine sont à éviter à cause de l'agressivité du chlore pour la peau, ainsi que les sels de bain et le calcaire, qui sont également souvent irritants. En ce qui concerne les produits d'hygiène, il faut éviter ceux qui sont trop décapants ou qui contiennent de l'alcool.

Pensez à bien protéger votre peau en cas de froid sec, de vent ou d'exposition au soleil.

Aussi dans la rubrique :

Types de peau

Sommaire