Sommaire

Lorsque l’on parle de pH de la peau, on fait référence à son niveau d’acidité. Mais pourquoi est-ce une donnée importante ? Quelle influence le pH possède-t-il sur notre façon de nous occuper de notre peau ?

Toutes les réponses dans notre article.

PH de la peau : principes

PH : définition

pH, ce sont les initiales de deux mots : potentiel hydrogène. Le pH est une mesure qui définit l’activité chimique des ions hydrogène dans une solution.

Concrètement, c'est une donnée qui indique le niveau d’acidité d’un milieu physique. L’échelle de pH se mesure de 1 à 14 :

  • Un pH de 7 équivaut à un pH neutre, et correspond à celui de l’eau pure à une température de 25˚C.
  • Si le pH d’un milieu se situe entre 1 et 7, la solution est acide. Par exemple, le pH du jus de citron est de 2,3. Celui du vinaigre est de 2,8.
  • Si le pH se situe entre 7 et 14, la solution est basique. On dit aussi alcaline. Par exemple, le pH des savons se situe entre 9 et 10. Celui des shampoings que l'on trouve dans le commerce varie entre 10 et 11.

PH de la peau

Comme tous les milieux qui constituent le corps humain, la peau possède un pH légèrement acide, qui se situe en règle générale entre 4 et 6. Le pH varie en fonction du type de peau :

  • la peau sèche possède un pH plus près de 4 ;
  • alors que celui de la peau grasse avoisine 6- 6.5.

Film hydrolipidique

L’épiderme est recouvert en permanence d’une fine couche protectrice, appelée le film hydrolipidique. Cette fine couche est constituée d’un mélange de secrétions sébacées et de secrétions provenant des glandes sudoripares, la sueur.

Cette couche est aussi appelée le manteau acide. Sa présence à la surface de la peau est fondamentale, car elle possède un rôle de protection.

Flore cutanée

La peau est en permanence recouverte de différents microbes, que l’on appelle la flore cutanée. Parmi ces microbes se trouvent des streptocoques et des staphylocoques, qui d’ordinaire créent des infections plutôt méchantes, puisqu’elles sont purulentes.

Lorsque l’on conserve un pH légèrement acide, l’intégrité de la peau est préservée et ces microbes, mis dans des conditions qui ne leur permettent ni d’être actifs, ni de se multiplier, s’avèrent être inoffensifs à la surface de la peau. Le manteau acide empêche la prolifération de ces fameux microbes à la surface de la peau, ainsi que leur pénétration dans les couches profondes de l’épiderme, et même jusqu’au derme.  

Que se passe-t-il quand le pH de la peau se modifie ?

Lorsque les secrétions sébacées deviennent trop importantes, la composition du film hydrolipidique est modifiée. Le milieu devient alors légèrement basique, ou alcalin, et permet alors la prolifération des fameux microbes. Les streptocoques et staphylocoques présents vont pénétrer dans les pores de la peau, et provoquer des infections purulentes, que l’on appelle pustules.

Comment conserver un pH acide ?

Pour conserver un pH acide, il faut nettoyer régulièrement sa peau avec un nettoyant à pH neutre ou légèrement acide. La plupart des savons possèdent un pH alcalin. La peau va être nettoyée, mais un peu trop… Ces savons exercent sur la peau une action qui se nomme degreasing :

  • Ils suppriment complètement le film hydrolipidique.
  • Cela laisse la peau sans protection, l'incite à produire encore plus de sébum, ce qui la rend encore plus basique, et entretient un cercle infernal.  

Donc pour préserver le pH de la peau, il vaut mieux utiliser un savon légèrement acide, dont le pH est proche de celui de l'épiderme. Elle sera correctement nettoyée, et conservera la précieuse protection du manteau acide.

Ph de la peau et crèmes

Les crèmes grasses ont aussi un pH légèrement alcalin. Elles sont donc conseillées pour les peaux sèches. Elles permettent de restituer artificiellement le sébum et l’hydratation qui leur manquent. Par contre pour les peaux grasses, il est préférable d’employer des crèmes oil free, dénuées d’agents gras, au pH légèrement acide, qui rééquilibre le pH de la peau grasse et dont le rôle est uniquement de fournir à la peau des agents hydratants.    

Aussi dans la rubrique :

Types de peau

Sommaire